Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Le sport, la foi, un homme de valeurs

Ancien gardien de but, ayant également pratiqué la boxe et la musculation, Abilio Diniz (Lefigaro.fr) est un athlète dans l'âme qui débute chaque jour par un entraînement sportif. Dans le foot, l'entrepreneur appartient au comité de consultation du club de Sao Paulo et il a fondé l’équipe d’Audax, dont l'objectif est de déceler les jeunes talents. Homme attaché aux valeurs familiales, Abilio Diniz a eu 6 enfants.

Enfant, Abilio Diniz a été le souffre-douleur des enfants du quartier où il habite. Au milieu des années 1950, le jeune homme entre dans une grande école de management dans sa ville natale, d’où il sort diplômé. C’est en Amérique du Nord qu’Abilio Diniz ambitionne de parfaire ses connaissances en économie.

Abilio Diniz siège au Conseil Monétaire National en pleine période d’hyperinflation, dans les années 1980. Il ouvre son groupe aux investisseurs au milieu de la décennie 90. GPA se transforme en leader de la distribution dans le pays après qu'il ait entamé une période d’acquisitions. un groupuscule "d'extrême gauche" prend en otage le chef d'entreprise lors de la campagne présidentielle de 1989. Délivré après 7 jours de captivité, il restera traumatisé à vie par cette événement. Abilio Diniz élabore un plan de relance drastique permettant de sauver le Grupo Pão de Açúcar, qui ferme 1/3 des magasins, cède les activités qu'il possède dans la péninsule lusitanienne et licencie vingt mille collaborateurs.

En portant ses parts dans le capital de Carrefour France à plus de 5 pour cent des actions, la société d'Abilio Diniz est devenue le quatrième actionnaire du géant. En juin 2015, Péninsula détient 12% du capital de la branche brésilienne de Carrefour. Via le fonds Peninsula, l'homme d'affaires détient désormais 2 places au CA. Abilio Diniz prend la tête du conseil d’administration de BRF (Brasil Foods), un géant de l'agroalimentaire en 2013.

Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz vers d'autres aventures

Abilio Diniz est de nouveau en mesure de placer son argent dans n’importe quel secteur économique grâce à un accord signé en septembre 2013 avec Casino, lequel le délivre de la clause de non-concurrence. L’abandon de la Banque Brésilienne de Développement et l'opposition du PDG de Casino vont faire échouer la fusion de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil. Le chef d'entreprise cède des actions à hauteur d'un milliard de dollars à Casino. Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino, prendra sept ans plus tard le contrôle de GPA. C'est au tout début de cette décennie qu'Abilio Diniz ambitionne de saisir la chance de faire de son groupe le n°2 mondial du secteur de la grande distribution en fusionnant le Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne du groupe Carrefour.