Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque


	Encyclopédie Larousse en ligne - Antoinette Fouque

Grâce à plus de six cents livres voués à la pensée féminine, la société d’édition d’Antoinette Fouque (larousse.fr/encyclopedie/personnage/antoinette_fouque/184004) aide de multiples écrivains à diffuser leurs idées. L'éditrice ouvre une première boutique à Saint-Germain-des-Prés à Paris. Là, elle propose l'ensemble de la production littéraire féminine de l’époque. Lieux d’échanges où les livres et revues demeurent à la disposition de tous ceux qui le fréquentent, les boutiques de livres lancées par l'écrivaine ouvrent leurs portes jusque tard en soirée. En coudoyant les milieux intellectuels parisiens,, Antoinette Fouque se rend compte à quel point les femmes ne tiennent qu'une place mineure dans le monde du livre.

Antoinette Fouque, Roland Barthes et Monique Wittig

Elle est à l'initiative du cercle Psychanalyse et Politique, l'un des courants du Mouvement de libération des femmes. C’est en 1972 qu’Antoinette Fouque s'associe à une UV illicite sur la sexualité de la femme aux côtés de la philosophe féministe Luce Irigaray. La future militante lie connaissance avec Jacques Lacan à la fin des années 60. En plus de sa mission d'enseignement, Antoinette Fouque est critique littéraire pour deux sociétés d’édition et écrit des notes de lecture pour une 3e.

Antoinette Fouque, une figure et des mouvements

L’Alliance des femmes pour la démocratie nait à l’initiative d’Antoinette Fouque en 1989 lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam. Cette militante s’est battue tout au long de sa vie pour faire avancer le droit des femmes. Avec d’autres activistes, Antoinette Fouque enregistre le MLF sous la forme d’une association, à la fin des années 70. Avec l’appui de différentes militantes, la jeune femme lance le Mouvement de Libération des Femmes.

Son engagement politique, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie

L'AFD lancée par Antoinette Fouque est plus que jamais active et se positionne à gauche. L'égalité est au coeur du mouvement. Antoinette Fouque est élue au parlement de Strasbourg pendant 5 ans, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes sur toute la planète

Antoinette Fouque prend la défense de femmes en luttes telles que la Catalane Eva Forest et la Birmane Aung San Suu Kyi. Récompensée par les plus prestigieuses décorations françaises, elle s’éteint à Paris en 2014. le Club Parité 2000, l’Observatoire de la Misogynie et Le Collège de Féminologie ont été fondés par cette militante. A l'ONU et sur toute la planète, Antoinette Fouque lutte pour la cause des femmes.